Avant l’époque des anti biotiques et des vaccins, des maladies infectieuses graves menaçaient la vie du nourrisson et du jeune enfant.

Des bébés avec des malformations légères et les prématurés ne pouvaient pas survivre à ces problèmes à cause du manque de moyens médicaux et techniques.

Grace à la médecine moderne ces problèmes ont pu être maîtrisés mais il y a le revers de cette médaille précieuse

De plus en plus de d’enfants naissent avec des allergies, des affections graves de la peau et des troubles nerveux

En général on vaccine peut de temps après la naissance contre les maladies infantiles les plus courantes, et très tôt on réponds aux affections avec de la cortisone ou des antibiotique. Ainsi on donne à un système immunitaire qui est en train de ce construire un effet chimique qui laisse des traces. Ce s mesures sont bienveillantes et sauvent des vies dans un grand nombre de cas mais peuvent également gravement endommager le système immunitaire et les mécanismes organiques de désintoxication.

les conséquences peuvent être des allergies alimentaire, la sensibilité aux maladies, des affections qui se répètent sans cesse, des troubles de la croissance et du développement, A cela s’ajoute la pollution atmosphérique, ainsi que l’agitation permanente et la manque de calme de notre époque. Déjà dans le ventre de sa mère, les influences sur le petit être en croissance sont multiples et peuvent provoquer des troubles importants. Pour cette raison nous devons chercher des moyens pour diminuer les influences nuisibles et fortifier le petit organisme, le rendre résistant et le laisser grandir en bonne santé. Ici le lait de jument Jum’lait mérite un attention particulière. Beaucoup de nourrissons ne supporte pas le lait de vache. Cette intolérance est souvent due à sa teneur élevée en matière grasse et en caseïne.

Les Maladies Infantiles

Comme le lait de jument agit profondément sur le système immunitaire il se prête particulièrement bien pour bien soigner les maladies infantiles

Si, il s’agit par exemple de la rougeole ou la rubéole, la maladie dur moins longtemps et est moins forte.

le lait de jument

fortifie les défense immunitaires et renforce les fonctions de tous les autres organes. La stimulation des fonctions de la désintoxication de l’intestin; du foie et de la peau joue également un rôle important

JUM’LAIT

A l’âge du sevrage, on donnera à l’enfant en complément d’une alimentation variée, chaque matin un verre de lait de jument. D’une composition très proche du lait maternelle, il convient très bien aux nourrissons.

Le lait de jument peut se substituer au lait maternelle en cas de poly allergies alimentaires

Les trois associés de la Gaec La Grelinette Cendrée et Isabelle Kerignard, de l’entreprise Jum’Lait de Bretagne, sur le marché font connaissance. Cette agricultrice vient de Roudouallec, où elle élève des poneys Haflinger au pied des montagnes Noires.

En 2014, elle a fondé la Jumenterie des Crinières Blanches et depuis 2016, s’est spécialisée en production de lait de jument.

Des cosmétiques à base de lait de jument

« J’ai douze juments, uniquement sur la production laitière. Le principe est de travailler en direct, alors pour moi, c’est suffisant. Je ne considère pas mes chevaux comme des machines à produire. J’élève aussi des jeunes chevaux de sport et de loisir, toujours dans la même éthique », explique Isabelle Kerignard.

Le lait de jument est utilisé en cure pour renforcer les défenses immunitaires et soigner les affections de l’estomac et de l’intestin. L’autre intérêt de ce précieux lait réside dans son côté anti-inflammatoire, notamment pour les problèmes de peau. Jum’Lait décline ainsi toute une gamme de cosmétiques, savons, laits corporels, shampoings et déodorants solides.

« Isabelle commençait à avoir pas mal de clients de clients sur Quiberon et au lieu de faire le trajet à chaque fois pour les livrer, on a eu l’idée d’ouvrir une boutique à plusieurs », indique Alix Derrien, bergère sur la presqu’île, qui avec Pieter Tessier et Maxime Gauteur, de la Gaec La Grelinette Cendrée, propose des fruits et légumes de saison cultivés à Plumergat et à Saint-Julien, ainsi que des soupes et confitures.