Les trois associés de la Gaec La Grelinette Cendrée et Isabelle Kerignard, de l’entreprise Jum’Lait de Bretagne, sur le marché font connaissance. Cette agricultrice vient de Roudouallec, où elle élève des poneys Haflinger au pied des montagnes Noires.

En 2014, elle a fondé la Jumenterie des Crinières Blanches et depuis 2016, s’est spécialisée en production de lait de jument.

Des cosmétiques à base de lait de jument

« J’ai douze juments, uniquement sur la production laitière. Le principe est de travailler en direct, alors pour moi, c’est suffisant. Je ne considère pas mes chevaux comme des machines à produire. J’élève aussi des jeunes chevaux de sport et de loisir, toujours dans la même éthique », explique Isabelle Kerignard.

Le lait de jument est utilisé en cure pour renforcer les défenses immunitaires et soigner les affections de l’estomac et de l’intestin. L’autre intérêt de ce précieux lait réside dans son côté anti-inflammatoire, notamment pour les problèmes de peau. Jum’Lait décline ainsi toute une gamme de cosmétiques, savons, laits corporels, shampoings et déodorants solides.

« Isabelle commençait à avoir pas mal de clients de clients sur Quiberon et au lieu de faire le trajet à chaque fois pour les livrer, on a eu l’idée d’ouvrir une boutique à plusieurs », indique Alix Derrien, bergère sur la presqu’île, qui avec Pieter Tessier et Maxime Gauteur, de la Gaec La Grelinette Cendrée, propose des fruits et légumes de saison cultivés à Plumergat et à Saint-Julien, ainsi que des soupes et confitures.